Archives

Patates sous l’herbe

Nous avons planté nos pommes de terre, en mai dernier et je voulais partager cette technique que j’ai déjà testée, avec des variantes.

Précédemment, fin mai,  j’avais posé les semences sur la terre nue d’une parcelle que les poules avaient occupée et que j’avais greliné. Je les ai juste recouvertes de paille en deux fois. Je les ai  arrosées deux fois en tout et pour tout,  en utilisant une potion du genre de celle-ci. Il y a eu quelques ramassages de doryphores. La récolte, qui se fait juste en écartant la paille,  a été très bonne, avec des grosses pommes de terre, pour un temps passé minime, et pas trop de grignotage de rongeurs.

J’avais déjà essayé aussi sous carton, pour empêcher les adventices de tout envahir,  avec un trou pour le passage des tiges et bien paillé avec de l’herbe, bons résultats aussi. Et le sol est alors tout beau est préparé pour l’année d’après.

Cette année, autre test :

Le lieu de culture est une parcelle de prairie juste tondue. Nous disposons une couche de fumier  de bovin en rangs. Il est relativement frais, il a chauffé et contient des champignons, mais il n’est pas encore décomposé. C’est cadeau de l’agriculteur voisin qui nous a livré une remorque !!!

Par dessus, une bonne couche de broyat grossier en cours de décomposition, stocké depuis plus d’un an 1/2, récupéré des nettoyages de bord de route. C’est de l’or noir!!!

patates_001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur ce lit douillet, les semences germées de pomme de terre sont posées, et recouvertes d’une bonne couche d’herbe ramassée après passage du gyrobroyeur. Pas de travail du sol. Bonne préparation pour l’année prochaine, les organismes s’occuperont de décomposer et incorporer la matière.

patates_003

Merci Soane pour le bon coup de main !!! 😉

patates_002

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l’idéal serait à mon sens d’épandre un peu de fumier sur les entre rangs, d’étendre des cartons, avec une couche de broyat dessus . La parcelle serait alors toute prête pour l’année prochaine, et on n’aurait pas à entretenir les interrangs . A voir si nous en aurons le temps.

Et quelque temps après les voici qui pointent le bout de leur nez. il faut quand même surveiller que l’herbe ne soit pas trop compactée pour laisser sortir les tiges.

patates_001_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elles seront repaillées ( herbe + broyat) au fur et à mesure de leur croissance pour que les pommes de terre en formation soit à l’abri de la lumière.

Je pense que même sur un coin de gazon tondu, avec un peu de compost même pas forcément trop décomposé, et de l’herbe tondue ça marche. Enfin ça ne coùte pas grand chose d’essayer, ne serait-ce que pour le plaisir de quelques patates nouvelles….

A suivre……

 

Poulailler tracteur à poules

Je n’aime pas voir les poules enfermées dans un poulailler fixe, j’aime qu’elles puissent se déplacer pour varier leur alimentation. J’ai tenté de les laisser en liberté, je l’ai même fait tout un hiver, mais force est de constater que ce n’est pas viable, pour chez nous. J’ai de plus en plus de platebandes dont elles gratteraient le paillage en abimant les plantes, le jardin est en buttes et elles auraient tôt fait de tout aplanir.

Donc pendant un temps, elles sont restées dans un enclos fixe, qu’elles ont rapidement mis à nu. On a bien des projets de construire un gros poulailler mobile sur un chassis de caravane, qui pourra accueillir outre les poules, les oies et les canards coureurs indiens….. mais pour le moment, c’est notre « poulailler »à nous que nous améliorons, donc pas encore le temps. Nous avaons trouvé une alternative avec le tracteur à poules. Késako?

L’idée que les poules puissent aller dans le jardin est fortement intéressante. D’une part elles vont y manger beaucoup d’insectes, vers, limaces, elles desherbent très efficacement, et elles enrichissent le sol de leurs excréments de très grande qualité. Donc l’hiver, quand il y a peu de cultures, tout bénéf!!!

La solution, c’est le tracteur à poules. Nous avons acheté (et oui, là on n’a pas pris le temps de le faire….) un petit poulailler, avec un petit enclos integré, on a rajouté des brancards pour pouvoir le soulever à deux. On peut ainsi déplacer les poules dans les plate bandes ou les buttes, juste là où on veut. Elles font leur travail et m’en économise beaucoup!!!! Elles préparent le terrain.

On a rajouté une petite extension, amovible, parce que pour notre cheptel de  4 quand même c’est juste.

Pour leur faire un parc plus grand, on a un parc électrique mobile.

Voilà en images (merci pour les photos de Marion) :

D'abord peinture de tous les morceaux démontés, d'une part pour protéger dans la durée et pour mettre des jolies couleurs, tout le monde participe!!

D’abord peinture de tous les morceaux démontés, d’une part pour protéger dans la durée et pour mettre des jolies couleurs, tout le monde participe!!

Voilà ce que ça donne monté, avec l'extension

Voilà ce que ça donne monté, avec l’extension

les enfants adorent, ils peuvent facilement les voir, s'en occuper, et les chouchouter

les enfants adorent, ils peuvent facilement les voir, s’en occuper, et les chouchouter

j'adore!

j’adore!

c'est beau non?

c’est beau non?

Tsounamo : "Oh! t'as vu les poules, elles se sont acheté une mangeoire!

Tsounamo : « Oh! t’as vu les poules, elles se sont acheté une mangeoire!

De la verdure en continu, faut juste penser à les bouger!!

De la verdure en continu, faut juste penser à les bouger!!

là, elles peuvent gambader

là, elles peuvent gambader

mais bon elles aiment bien leur petit coin....

mais bon elles aiment bien leur petit coin….

 

Hommage aux fleurs de cet automne

Cet automne nous a fait le cadeau d’un été indien extraordianire, je voulais rendre hommage à ces fleurs qui ont continué à nous emerveiller, quasiment tout novembre et pour certaines, jusqu’aux gelées de ces derniers jours, un petit album en leur honneur. C’est une sélection, je salue aussi la bourrache et les capucines qui n’en pouvaient plus de fleurir, d’autres roses, la verveine de buenos aires, les asters…….

Une jolie renouée qui illumime les coins ombragés de ses feuilles dorées

Une jolie renouée qui illumime les coins ombragés de ses feuilles dorées

Ghyslaine de Feligonde, ce rosier semi grimpant est magnifique, couvert de fleurs parfumé printemps été, dont le colori évolue au fur et à mesure de la floraison, et il est remontant

Ce rosier semi grimpant est magnifique, couvert de fleurs parfumées printemps été, dont le colori évolue au fur et à mesure de la floraison, et il est remontant

J'ai planté au printemps une série de fuschias rustiques, celui-ci est un Phygelius.

J’ai planté au printemps une série de fuschias rustiques, celui-ci est un Phygelius.

Un autre penstemon aux grosses fleurs bicolores

Un autre penstemon aux grosses fleurs bicolores avec un aster

Les chrysanthème ne sont pas réservés aux morts, leurs coloris hallucinants, vibrants, rayonnent, une boule de feu celui-ci. Ceux des jardins sont vivaces.

Les chrysanthème ne sont pas réservés aux morts, leurs coloris hallucinants, vibrants, rayonnent, une boule de feu celui-ci. Ceux des jardins sont vivaces.

J'adore le coloris de ce penstemon, très longue floraison, lie de vin

J’adore le coloris de ce penstemon, très longue floraison, lie de vin

ses grosses fleurs sont d'un bleu rare, étourdissant

Les grosses fleurs de cette sauge patens sont d’un bleu rare, étourdissant

L'ephémère de virginie fleurit au printemps et remonte fin d'été. Elle embellit les coins mi ombragés. La bleue a un colori presqu'électrique.

L’ephémère de virginie fleurit au printemps et remonte fin d’été. Elle embellit les coins mi ombragés. La bleue a un colori presqu’électrique.

Non seulement elle fleurit très longtemps, mais en plus elle fait plein de bébés spontanément, c'est agréable de se faire envahir par cette belle camomille lumineuse

Non seulement elle fleurit très longtemps, mais en plus elle fait plein de bébés spontanément, c’est agréable de se faire envahir par cette belle camomille lumineuse

salvia microphylla

salvia microphylla

Cette sauge ornementale se décline en plusieurs coloris. Floraison de juin à maintenant, très généreuse

Cette sauge ornementale, salvia microphylla se décline en plusieurs coloris. Floraison de juin à maintenant, très généreuse

Magnifique géranium vivace qui fleurit à partir de mai, sans discontinuer

Magnifique géranium Rozanne vivace qui fleurit à partir de mai, sans discontinuer

Le jardin de mon papa

J’avais envie de rendre hommage au jardin de mes parents et leur passion qu’ils m’ont transmise. Suite à des problèmes de dos, mon père a transformé son jardin traditionnel en bacs surélevés qu’il a réalisés lui-même, comme tout d’ailleurs chez eux.

Les bacs sont remplis d’un excellent terreau de feuilles, déchets ménagers, fumier composté… et que du naturel! Et les légumes sont beaux, bons et nombreux.

Un autre style, avec plein d’amour et d’attention dedans.

des bacs assez haut pour jardiner sans se baisser ou assis

des bacs assez haut pour jardiner sans se baisser ou assis

 

jardin papa7_001_2

Le maitre d'ouevre en action <3

Le maitre d’oeuvre en action <3

La serre à tomates, pas trop le choix en NormandieLa serre à tomates, pas trop le choix en Normandie

 

 

Les aromatiques sont bien présentes pour les digestifs maisons

Les aromatiques sont bien présentes pour les tisanes et les digestifs maisons

Les belles carottes

Les belles carottes

un système pour enfiler les arceaux.

un système pour enfiler les arceaux.

Suite des aventures des enfants au jardin

Avec du retard puisque les images datent de mai.

Quand ils sont rentrés des Cevennes, les premiers semis avaient bien souffert, malheureusement, des limaces.

C’est le carré de Soane qui a été le plus touché, il  en avait un peu gros sur le coeur. Mais ils l’ont pris avec philosophie et ça ne les a pas empêché de recommencer et continuer.

 

Tsounamo a appris à reconnaitre le chénopode et le récolte en désherdant pour le manger au repas.

Tsounamo a appris à reconnaitre le chénopode.

 

 

Et il le récolte tout en desherbant pour le repas de ce soir

Et il le récolte tout en desherbant pour le repas de ce soir

Idem pour lampsane qui est aussi bien présente.

Idem pour  la lampsane qui est aussi bien présente.

Oyounie prépare le trou pour sa tomate

Oyounie prépare le trou pour sa tomate

Un peu de bon compost dans le trou

Un peu de bon compost dans le trou

On dépote et on défait le chignon des racines

On dépote et on défait le chignon des racines

et dans le trou, bien profond pour enterrer une partie de la tige.

et dans le trou, bien profond pour enterrer une partie de la tige.

 

Tsounamo a aussi sa tomate cerise

Tsounamo a aussi sa tomate cerise

et on remplit bien le trou

et on rebouche  bien le trou

Desherbage

Desherbage

Oyounie les radis

Oyounie les radis

Tsounamo sème les haricots nains

Tsounamo sème les haricots nains

et les carottes

et les carottes

Quelle fiertré de récolter sa première salade pour la mlanger dans les 5 minutes après

Quelle fierté de récolter sa première salade pour la manger dans les 5 minutes après, et elle est belle!!

 

Le carré de Soane avec carottes et betteraves

Le carré de Soane avec carottes et betteraves

 

Hum!!! un régal beau et bon...

Hum!!! un régal beau et bon…

Une de leur activité favorite : préparer des macération de fleurs et d'aromatiques

Une de leur activité favorite : préparer des macération de fleurs et d’aromatiques

Et aussi des gateaux de fleurs

Et aussi des gateaux de fleurs

et voilà leur jardin aujourd'hui sous la pluie... J'ai mangé la première tomate cerise il y a 2 jours

et voilà leur jardin aujourd’hui sous la pluie… J’ai mangé la première tomate cerise il y a 2 jours

 

 

Potion magique pour le jardin

Voici une « potion » que j’ai faite pour mon jardin, en mai et je dois dire qu’elle a eu l’air efficace.

Je n’avais pas beaucoup de compost à mettre sur mes buttes, et la terre avait faim, cela se sentait.

Ce que j’aime bien faire ce sont des apports liquides, à base de macérations. La composition est trouvée à l’intuition.

Pour celle-là, il y avait une bonne base de consoude, d’orties, j’ai rajouté aussi une fermentation à partir du sang de mes règles (non, non, ce n’est pas de la sorcellerie) avec un peu de farine. Cela avait fermenté au moins deux mois. Je ne savais pas à quoi m’attendre en ouvrant le bocal, mais en fait l’odeur était agréable. Le fait d’utiliser ce sang permet de ramener une information personnelle très intime. Pour récupérer facilement le sang menstruel : 

lire de l’information sur les menstruations ici

la mixture en macération.

la mixture en macération.

J’ai aussi mis un sac de 25 kg de beau compost de fumier de vache.

Pour rajouter des microorganismes, et aider à relancer la vie microbienne bien chamboulée par la réalisation des buttes, j’ai aussi fait un levain à base de farine de blé et j’ai laissé du lait cru fermenter.

Et j’ai rajouté de l’urine à chaque fois que je venais faire pipi au jardin.

 

Tout cela dans un bidon de 200 litres, avec de l’eau, touillé tous les jours, placé au centre d’un vortex qui a eu la bonne idée de se positionner au milieu du jardin.

 

Le bidon au centre du vortex

Le bidon au centre du vortex

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai laissé macérer pendant quelques jours puis j’ai rajouté le levain, encore deux jours de fermentation.

Le levain qui fermente de son côté

Le levain qui fermente de son côté

Je rajoute le levain

Je rajoute le levain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela ne doit pas tourner au purin, ça fermente mais ça sent bon. Une odeur forte mais agréable, musquée je dirais.

J’enlève les tiges qui se décomposeront sur une butte, puis je dynamise : avec un baton je touille fortement toujours dans le même sens jusqu’à créer un beau vortex, pendant au moins 5 minutes. Etre juste en présence et demander aux énergies du lieu qui gèrent le jardin de venir y mettre les informations utiles, pour l’équilibre optimal du jardin, ce sont elles les mieux à même de savoir ce qui est le mieux.

dynamisation et information

dynamisation et information

la mixture est prête

la mixture est prête

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite je dilue dans les arrosoirs à raison à peu près d’un quart à un tiers, et j’arrose.

 

Dilution dans l'arrosoir

Dilution dans l’arrosoir

Et arrosage, la terre en frétille de plaisir.....

Et arrosage, la terre en frétille de plaisir…..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour élaborer la recette, on peut laisser venir la liste des  ingrédients en claire information (intuition)  et valider avec l’énergie responsable du jardin. On peut aussi s’inspirer de la flore spontanée qui pousse sur le lieu. Une plante fortement présente répond à une carence.

En tous cas, vu la vigueur de ce qui pousse, cela a fonctionné et je vais recommencer. Je préfère faire plusieurs apports de cette manière qu’un seul gros.

Alors à vous d’essayer, la recette qui sera bonne pour votre jardin et la démarche à suivre….

chantier jardin2

Du 17 au 24 avril, nous avons proposé une deuxième session de chantier jardin en y incluant 2 journées de stage.

Un grand merci aux personnes qui ont répondu à l’appel de manière enthousiaste. Après le passage de l’annonce sur Face Book, le stage était plein en 2 jours à peine. Merci donc à Yohann, Charlie, Sébastien, Clement, Julian, Pascal, Adrien, Marie, merci de votre belle énergie!! Ce fut intense, mais très sympa, et d’une grande efficacité.

C'est reparti, on attaque la suite

C’est reparti, on attaque la suite

4 équipes :

tronçonnage/débardage,

Désherbage entre autre des énormes rumex,

mesure et découpe des troncs,

implantation des formes, que bien sûr nous n’avions pas du tout prévues à l’avance…… vu notre efficacité à préparer les chantiers, mais le laisser jaillir dans l’instant a bien fonctionné!! 😉

Il y avait aussi un atelier broyeur.

Notre binôme de choc, Charlie et Yohann

Notre binôme de choc, Charlie et Yohann

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nouveau des formes tordues, avec au milieu une énergie intéressante

 

c'est beau!_001

Et oui, c’est beau Clément!

implantation des deux pointes de flèche

implantation des deux pointes de flèche

 

Il était prévu de continuer avec des grands rectangles, mais l’inspiration vis à vis du terrain en a décidé autrement….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ça avance, les deux rectangles suivant accueilleront la consoude et l’ortie, plantes trésor pour le jardin et pour nous…

 

Les troncs sont longs et lourds!!

Les troncs sont longs et lourds!

 

1-2-3 lachez tout!!!

1-2-3 lachez tout!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ca c'est le plan initialement prévu dessiné par JP, qui sera un peu simplifié

ca c’est le plan initialement prévu dessiné par JP, qui sera un peu simplifié

partie suivante la grande spirale

partie suivante la grande spirale

Cette partie a été cultivée l’année dernière, en grandes buttes. Un passage du canadien avec le micro tracteur ainsi  que l’acharnement de nos arracheurs de rumex permet de préparer la terre .

 

mesures2_001

prise des mesures

 

ca pousse_001

Les buttes prennent forme

Nous avons voulu tester une butte avec du bois en décomposition que nous avons ramené de la forêt. Mettre du bois frais ne nous semblait pas judicieux.

chaine butte4_001

Une chaine pour déplacer le bois en décomposition

chaine butte3_001

Yohann en pleine action

 

 

 

la grande spirale avec sa zone centrale

la grande spirale avec sa zone centrale

 

Actuellement, je finis d’étaler, répartir et de ramener de la terre dans les buttes. Nous avons aussi récupéré du crottin de cheval décomposé à épandre.

Les autres carrés se remplissent de semis et de plants, malgré ma décision de ne pas cultiver cette année, mais on ne se refait pas… ;-)…

Plusieurs des buttes seront cultivées en engrais verts. Cette façon de faire est quand même cataclysmique pour le sol, toute la strucuture est à refaire et il faut laisser le temps aux organismes de se rétablir. Heureusement, c’est le gros chamboulement  une fois et après on n’y touche plus!! On est tranquilles pour une bonne quinzaine d’années .

Pour le côté restructuration, je donnerai des infos d’ailleurs sur comment aider à cela, avec des petites potions magiques spéciales jardin…

 

Au niveau énergétique, il y a aussi la mise en place d’une nouvelle structure. De nouvelles énergies s’invitent et c’est bien sympa. Le jardin retrouve une harmonie et une fluidité de jours en jours.

J’ai envie d’installer des petits coins accueillants pour se poser, se mettre en présence, siester. Il y aura aussi des structures verticales pour des plantes grimpantes, des arches…. donc encore de quoi faire, chouette!!

 

 

 

 

EN VRAC, QUELQUES AUTRES IMAGES DE CE CHANTIER /STAGE MEMORABLE, MERCI A TOUS;

INTENSE ET RICHE, BELLES RENCONTRES. OBJECTIFS ATTEINTS, ET SACRE COUP DE POUCE, VOUS REPASSEZ QUAND VOUS VOULEZ…… LA SUITE AU PROCHAIN…… ET UN PROCHAIN ARTICLE QUAND LES PLANTES AURONT POUSSE;chantier jardin_001 chantier jardin2_001 chantier jardin3_001 chantier jardin4_001 chantier jardin5_001 chantier jardin8_001 chantier jardin10_001 chantier jardin11_001 chantier jardin12_001 chantier jardin13_001 chantier jardin14_001 chantier jardin15_001 chantier jardin16_001 chantier jardin17_001 chantier jardin18_001 chantier_001 charlie3_001

chantier jardin21_001

PETIT EXERCICE DANS LES BOIS

chantier jardin20_001

QUAND UN VEGETARIEN CRAQUE

chantier jardin19_001

SEBASTIEN, MERCI ENCORE POUR TES BERCEUSES

chantier jardin9_001

A LA ROCHE BRANLANTE

chantier jardin7_001

les pieds dans l’eau pour le féminin ça crée se crée

 

 

chantier jardin6_001

chaine pour déplacer deux palettes et demi de pavés autobloquants, gros petit plus qui nous a dégagé le devant de la maison, chouette!

100MSDCF_001

petit endroit dans les bois, lors d’une des journée de stage

Et les très belles photos de Clément (merci)

 

14027190646_3ccccba6a4_z 14027197616_1bef382fbc_z 14027198706_57915e2fdb_z 14027223616_e6351c481a_z 14047135342_2b1d277a6e_z 14047136442_97f32176bf_z 14047138352_7016f05df5_z 14047140022_e4f8f4d154_z 14047140372_11f0f06575_z 14047145382_185776230e_z 14050331305_e2781251ce_z 14050340305_f89f73f0fd_z 14050365595_3ba16cac4b_z 14050784404_7c89278715_z 14070350323_428d0bbd0f_z 14070356373_2a575dfccf_z 14070385653_48e88a9349_z 14070564193_0b5997805e_z

La vidéo et réflexion de Jean Pierre :

http://www.esprit-de-la-nature.fr/etre-humain-incarner-spirituel-matiere.html

Début des plantations des enfants

L’automne dernier, j’avais pris la décision ferme de ne pas cultiver le jardin cette année, mais de me consacrer entièrement à sa mise en place…. J’espère m’y tenir. Mais les enfants eux vont cultiver le leur. Nous avons commencé les plantations et quelques semis à leur grande joie!!

Comme nous pratiquons l’ecole de la vie à la maison, une bonne occasion d’avoir une activité concrète comme support. Soane prend les mesures, afin de dessiner un plan à l’échelle. le rectangle va être redivisé en carrés de culture. Géométrie, calcul, unités de mesures, écriture…

 

Soane prend les mesures pour pouvoir faire un plan à l'échelle

Soane prend les mesures pour pouvoir faire un plan à l’échelle

Notation des mesures

Notation des mesures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les petits jardiniers_001

Les petits jardiniers préparent la terreTamisage de la terre.Il fait chaud!!Tamisage de la terre.Il fait chaud!!n

plantation_001

Oyounie plante ses salades

Soane aide Tsounamo à planter des fraisiers

Soane aide Tsounamo à planter des fraisiers

Tsounamo nous montre les fleurs du fraisiers, promesse alléchante!!

Tsounamo nous montre les fleurs du fraisier, promesse alléchante!!

 

tsounamo_001

 

 

 

 

Annonce chantier/stage Jardin II

Construire au jardin pour construire notre jardin intérieur

Nous vous proposons un stage nouvelle formule pour ce mois d’avril:

jardin-ammener-vivant-jouissance.JPG
jardin butte ammener le vivant
jardin-ammener-vivant-jouissance.JPG (116.03 Kio) Vu 58 fois

Thème du stage : un travail sur vos structures limitantes pour pour permettre de générer dans la matière.
nous utiliserons pour cela des lieux énergétiques sur le lieu et dans l’environnement proche.
Un travail par le corps concret pour permettre d’ancrer l’évolution dans le corps de façon signifiante.
Ce stage demande un engagement physique concret

Un mélange de participation active dans le jardin en construisant dans la matière pour se construire, de journées de stage proprement dites, et de partage plus informel dans l’action, le quotidien et les soirées.

le déroulement :
8 jours sur place avec 3 jours de travail dans le jardin, une journée de stage, puis trois jours et une autre journée de stage.

Le but du chantier est de continuer la restructuration du jardin, déjà bien entamée lors du chantier précédent. Continuer les platebandes surélevées et les buttes. Nous avons du chataignier à disposition dans le bois à côté, un tracteur, des tronçonneuses, pelles, pioches….

jardin-idee-envie.JPG
Envie de jardin
jardin-idee-envie.JPG (113.1 Kio) Vu 58 fois

 

jardin-butte-marval.JPG
la mise en forme
jardin-butte-marval.JPG (102.65 Kio) Vu 58 fois

Le cout : Ce stage est dans une logique d’échange, vous apportez votre énergie pour la réalisation de notre projet de vie, vous recevez l’énergie pour la construction de votre projet de vie.

Logistique : nourris, logés en gîte, les repas se préparent en commun, et participation aux taches quotidiennes
Transport :
lieu : 8 Le Teillaud 87440 Marval
Gare la plus proche : Bussière Galant
une navette est envisageable de Bussière Galant (nous contacter)
Horaire train le 16 avril
17 h 52 Paris AUSTERLITZ arrivée Bussière Galant 21 h 28
le 24 avril
18 h 30 Bussière Galant, arrivée Paris AUSTERLITZ 22 h 18

N’oubliez pas votre linge de toilette, vos chaussons, instruments de musique, jeux, joie de vivre et envie de partage…
éventuellement gants, casque anti bruit, pelle, pioche

Le stage s’est rempli en une après midi…. quel enthousiasme!!