Archives

Peintures végétales

Hier, en ce jour d’équinoxe, malgré la terrrrrrrrible frustration de ne pas avoir pu voir l’éclipse, nous avons accueilli le printemps en fabriquant et testant les peintures végétales. Génial, on s’est éclaté !!!!

Il a quand même fallu remotiver les troupes. Oyounie était debout à 7h30, pour être sûre de ne pas  manquer cet événement « qu’elle n’a jamais vu de la vie »et quand elle a compris qu’on ne la verrait vraiment pas, les larmes ont bien coulé. Pas facile pour elle d’accepter qu’on n’ a pas forcément de prise sur un événement…….. mais nous sommes quand même allés saluer le printemps et chaque fleur  épanouie qui souriait sous la pluie.

Alors pour faire de belles peintures, déjà, je me suis appuyée sur un bouquin très chouette : « Peintures végétales avec les enfants » aux éditions Laplage, d’Héléna Arendt

Soane le potasse

Soane le potasse

Il s’agit d’extraire le jus des plantes. Nous avons choisi de la betterave, du chou vert et du chou rouge, riche en possibilités avec les variations de ph.

Avec l’extracteur à jus, facile !

extraction des jus

extraction des jus

Voici le résultat :

peintures vege3_001

Déjà pour commencer

On teste

On teste

sel, bicarbonate de soude et vinaigre

sel, bicarbonate de soude et vinaigre, pour augmenter les effets

deuxième fresque

deuxième fresque

toutes nos oeuvres

toutes nos oeuvres

et encore

et encore

le sel crée des effets cristaux. la feuille est faite avec une craie grasse blanche avant de peindre

le sel crée des effets cristaux. la feuille est faite avec une craie grasse blanche avant de peindre

peinture vege14_001

C’est Oyounie qui l’a dessiné, je l’ai coloré

peinture vegetale9_001

Cela fait une peinture assez claire, j’ai rajouté un peu d’eau dans l’extracteur, mais je n’aurais pas dû. Les nuances sont très belles, ça rappelle de  l’encre de chine. Et on peut jouer, mélanger les nuances, faire plein d’effets. Quelques gouttes de vinaigre, une pincée de bicarbonate et le violet du chou rouge se transforme. On peut aussi faire de l’encre invisible….

Pour une peinture plus épaisse on rajoutant de la colle de farine, on obtient ainsi une peinture avec liant, mais le temps que la colle refroidisse on n’a pas eu le temps d’essayer…. pour la prochaine fois, parce que c’est sûr, on va en refaire, on n’a pas testé toutes les possibilités….

 

pour faire de la colle de farine, facile, cuire de la farine dans de l'eau

pour faire de la colle de farine, facile, cuire de la farine dans de l’eau

 

Hommage aux fleurs de cet automne

Cet automne nous a fait le cadeau d’un été indien extraordianire, je voulais rendre hommage à ces fleurs qui ont continué à nous emerveiller, quasiment tout novembre et pour certaines, jusqu’aux gelées de ces derniers jours, un petit album en leur honneur. C’est une sélection, je salue aussi la bourrache et les capucines qui n’en pouvaient plus de fleurir, d’autres roses, la verveine de buenos aires, les asters…….

Une jolie renouée qui illumime les coins ombragés de ses feuilles dorées

Une jolie renouée qui illumime les coins ombragés de ses feuilles dorées

Ghyslaine de Feligonde, ce rosier semi grimpant est magnifique, couvert de fleurs parfumé printemps été, dont le colori évolue au fur et à mesure de la floraison, et il est remontant

Ce rosier semi grimpant est magnifique, couvert de fleurs parfumées printemps été, dont le colori évolue au fur et à mesure de la floraison, et il est remontant

J'ai planté au printemps une série de fuschias rustiques, celui-ci est un Phygelius.

J’ai planté au printemps une série de fuschias rustiques, celui-ci est un Phygelius.

Un autre penstemon aux grosses fleurs bicolores

Un autre penstemon aux grosses fleurs bicolores avec un aster

Les chrysanthème ne sont pas réservés aux morts, leurs coloris hallucinants, vibrants, rayonnent, une boule de feu celui-ci. Ceux des jardins sont vivaces.

Les chrysanthème ne sont pas réservés aux morts, leurs coloris hallucinants, vibrants, rayonnent, une boule de feu celui-ci. Ceux des jardins sont vivaces.

J'adore le coloris de ce penstemon, très longue floraison, lie de vin

J’adore le coloris de ce penstemon, très longue floraison, lie de vin

ses grosses fleurs sont d'un bleu rare, étourdissant

Les grosses fleurs de cette sauge patens sont d’un bleu rare, étourdissant

L'ephémère de virginie fleurit au printemps et remonte fin d'été. Elle embellit les coins mi ombragés. La bleue a un colori presqu'électrique.

L’ephémère de virginie fleurit au printemps et remonte fin d’été. Elle embellit les coins mi ombragés. La bleue a un colori presqu’électrique.

Non seulement elle fleurit très longtemps, mais en plus elle fait plein de bébés spontanément, c'est agréable de se faire envahir par cette belle camomille lumineuse

Non seulement elle fleurit très longtemps, mais en plus elle fait plein de bébés spontanément, c’est agréable de se faire envahir par cette belle camomille lumineuse

salvia microphylla

salvia microphylla

Cette sauge ornementale se décline en plusieurs coloris. Floraison de juin à maintenant, très généreuse

Cette sauge ornementale, salvia microphylla se décline en plusieurs coloris. Floraison de juin à maintenant, très généreuse

Magnifique géranium vivace qui fleurit à partir de mai, sans discontinuer

Magnifique géranium Rozanne vivace qui fleurit à partir de mai, sans discontinuer

La sève de bouleau : préparez-vous à la récolter!!

J’adore les bouleaux, leur légèreté autour de ce tronc éclatant, le tremblement délicat de leurs feuilles qui jouent dans la lumière, et leurs flammes dorées en automne. 

J’ai commencé il y a quelques jours une excellente cure de fin d’hiver qui commence fin février et se termine fin mars  : consommer chaque jour de 1 à 3 verres de sève de bouleau fraiche pendant 3 semaines. L’idéal pour la récolte serait en nouvelle lune ( 1er mars 2014)  ascendante(24 février).  Les dates varient un peu chaque année.

Draineur de l’organisme très efficace, c’est un véritable Elixir dépuratif, diurétique qui va éliminer les toxines, et acides uriques. Bon pour le système urinaire et rénal, également pour la vésicule biliaire, les intestins, la peau (acné, eczéma…..). Recommandé pour les problème d’arthrite, d’arthrose, douleurs articulaires… reminéralisant.

Bouleau mon ami

Bouleau mon ami

J’ai choisi un des bouleaux sur le terrain et nous sommes allés discuter Jean-Pierre et moi avec lui, en tous cas, avec son faune. Voici ce qu’il en ressort :

Pour moi, il se dégage d’eux une notion d’humilité dans le service, donner ce que l’on peut et jouer son rôle, parce que c’est cela que l’on a à donner. Avec en plus une présence rassurante, bienveillante, pas envahissante, très respectueuse et proche de l’humain, tout en délicatesse. 

Complément de  Jean Pierre :

« Se remettre à sa juste place selon ses capacités, et au niveau physique l’équilibre entre ce qui doit être à l’intérieur et à l’extérieur, remettre à la bonne fréquence la vibration des mitochondries, l’usine énergétique  dans les cellules.

De plus il allège les tensions au rapport bien/mal, fait toucher du doigt l’équilibre du monde.

Il a un lien important avec l’émotionnel et l’idée que la gestion de l’émotionnel est une voie d’évolution spirituelle.

 

Discussion avec le faune

Discussion avec le faune

Tout en discutant avec le faune, j’ai ressenti la présence forte d’une autre énergie juste à côté, qui avait quelque chose à ajouter. Une énergie spirituelle qui a un lien avec les rythmes naturels et le rapport au temps, et qui m’a donné la sensation de me remettre  d’aplomb. Le bouleau qui porte une énergie à forte tendance féminine joue  sur la même chose, d’où leur lien, il donne l’impulsion pour redémarrer, ce qui est pile pour moi! et vous?

Equilibre du monde

Equilibre du monde

Il y a deux procédés utilisés pour prélever la sève : une branche de 3-4cm de diamètre  sectionnée et une bouteille suspendue ou alors un trou foré dans le tronc dans lequel on insert un tuyau.

A la question de savoir comment récolter la sève en lui nuisant le moins possible, le notre n’apprécie pas vraiment le côté branche coupée qui lui cause plus de dommages. Il préfère le trou dans le tronc, bien rebouché avec une cheville de bois et colmaté.

On lit souvent « cela ne nuit pas à l’arbre » ou « ça ne lui fait rien » , ça dépend ce que l’on entend par là, evidemment que lui prélever une partie de la sève dont il a besoin n’est pas anodin, par contre, il est d’accord pour le faire, parce que cela est bénéfique pour nous. Sympa, merci!!!

On a convenu que lui prélever 10 litres de sève (ce qui correspond à une cure de 3 semaines pour une personne ) était jouable.

Nous avons donc foré notre trou (8-10mm) sur 3-4 cm et enfoncé un tuyau alimentaire  connecté à une bouteille en verre.

Sous perf

Sous Perf

La sève va s’écouler, il suffit de relever quand c’est plein,  (attention ça peut se remplir vite) et de boire directement ou de conserver au réfrigérateur quelques jours. Apparemment y mettre des clous de girofle permet de la conserver plus longtemps. Le goût est agréable, frais, légèrement sucré, et on a vraiment l’impression de boire du bon!

A boire bien sûr en conscience. En tous les cas, c’est un véritable petit bonheur d’aller le matin, dans la fraicheur boire avant toute autre chose cette eau fraiche-cadeau, et prendre un temps pour se connecter à cette notion de rythmes naturels, très importante pour moi, et mettre de l’huile dans les rouages de mon horloge interne.

L'Eau de VIe

L’Eau de Vie

 

 

Alors pour une cure de nettoyage et préparer le printemps, trouvez un bouleau à proximité de chez vous, et demandez-lui comme il convient de partager un peu de sa sève avec vous et régalez-vous de cette eau de vie au sens propre du terme.

A votre santé

A votre santé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne cure…

Cueillettes au jardin

Bonjour

Le plaisir d’aller ramasser au jardin et d’utiliser les légumes tout frais sortis de terre pour la soupe, et les rosettes de la salade spontanée : doucette, cardamine hirsute, coquelicot, lampsane, laiteron.

Allez-y c’est le moment. Ca fait du bien, c’est trop bon, c’est vivant et ça nettoie le corps.

En ce moment, une furieuse envie de me réactiver au jardin et dehors, après deux mois beaucoup dedans (à l’intérieur de moi et de 4 murs).

En cours depuis aujourd’ hui, un remaniement complet du jardin, un nouvel agencement, une autre vision, encore une aventure d’expériences, de questionnements, de boires et déboires, et de partage avec le vivant dans le concret de la matière, du végétal et de la terre.

Belle journée

Encore toute vivante...

Encore toute vivante…

Les légumes de la soupe de ce soir, tous frais

Les légumes de la soupe de ce soir, tous frais

Les 5 tibetains

Bonjour,

j’avais envie de partager une série d’exercices connus sous le nom des 5 tibétains.

Je les ai découverts et adoptés il y a plusieurs années. Je les ai pratiqués pendant plusieurs mois, quotidiennement. En fait, quand je me sens en baisse d’énergie, pas au mieux dans mon corps, c’est un de mes remèdes et je dois dire que c’est efficace. Je m’y suis remise ces derniers temps, alors c’est l’occasion d’en parler. 

Il s’agit de 5 mouvements à réaliser 21 fois. Attention, c’est plutôt physique, et au début, il faut 2-3 jours pour arriver à enchainer la série, on ne commence pas par les 21 d’un coup. Mais ça vaut le coup de s’accrocher, on y arrive et  les bienfaits sont là : gain d’énergie et mise en circulation, et rapidement souplesse, musculation, remodelage du corps.

Quand on est rodé, ça prend entre 10 et 15 minutes. C’est sensé être un gage de longévité et de santé, et je veux bien le croire.

Vous trouverez sur internet le « mode d’emploi », par exemple ici

Voilà, à votre tapis et bon courage!!

Tendre est la rose

Tendre est la rose

 

 

Vive la couleur

OSER LA COULEUR

Depuis petite, j’ai toujours été sensible aux couleurs. Celles de la nature, des végétaux, de l’ environnement intérieur, des tissus, puis plus tard des vétements que je portais.

Elles tiennent une très grande place dans ma vie et je vibre profondément avec elles quotidiennement, c’est même presqu’une drogue. Quand je regarde ce qu’elles peuvent m’apporter comme plaisir à les marier, les alterner, les porter, les juxtaposer, les tricoter, les coudre, les étaler… ce sont aussi des jouissances du quotidien!

Me plonger dans la vision d’une association de fleurs ou feuillages, sombrer dans la profondeur d’un pétale velouté, me répandre dans les dégradés d’un tissu ou me parer avec jubilation des nuances que j’affectionne particulièrement me procure des sensations proches de l’expansion de conscience.

Alors ce qui me pose question depuis longtemps, c’est pourquoi, globalement, les gens semblent ne vouloir s’entourer ou ne porter que du noir, gris, anthracite, marron et blanc?

Regardez dans la rue, dans les magasins de vêtements, de chaussures, les magasins d’ameublement. J’ai acheté du carrelage de sol récemment, pour ma cuisine, je l’ai payé très peu cher parce qu’il était coloré et donc invendable, idem pour un canapé et effectivement, tous les autres étaient dans les tons gris ou noir. C’est très tendance! Mais se réveiller le matin pour se rendre dans sa salle de bain anthracite, j’ai du mal à l’associer avec la joie de vivre. Mais peut être que je me trompe?…

A moi, en tous cas, elles ne font pas du tout le même effet : souligner ou contraster avec une touche de noir ou de blanc, oui, pourquoi pas? Un gris peut être très doux c’est sûr….

Mais qu’est-ce qui attire si unanimement dans ces couleurs? Pourquoi en même temps, vouloir se fondre dans ce qui me semble être une masse?

Pourquoi ce refus des couleurs, qu’est-ce qu’elles génèrent chez nous, sur quoi travaillent-elles? Est-ce qu’elle font peur?

Des questions que j’ai bien envie d’approfondir….

Et vous qu’en pensez-vous?

Bonne soirée

Gwen

 

crocosmia flamboyant

crocosmia flamboyant

Jouissance au quotidien : Aller faire pipi dehors

Jouissance du pipi au grand air 

un truc simple et vraiment jouissif pour moi en tous cas.

J’ai des toilettes sèches par ailleurs, mais pour faire pipi quel bonheur de s’accroupir et de se mettre ainsi à un autre niveau, un autre angle de vue, une autre position qui sollicite d’autres muscles, de se sentir près de la terre, la respirer et de lacher ses sphincters, en vidant bien sa vessie, ce petit coup de frais sur les fesses, ce petit insecte que l’on va regarder le temps  que dure l’opération, cette feuille  froissée pour en sentir le parfum, une écorce caressée.

S’il fait nuit, un coucou aux étoiles et à la lune, le cri d’une chouette, et parfois l’occasion d’un spectacle magnifique comme ce halo autour de la lune l’autre soir, une étoile filante…

Un petit moment suspendu dans le cours des activités, présente, en redonnant à la terre, j’en profite et plusieurs fois par jour !!

Et même s’il faut sortir dehors qu’il pleut, enfiler les bottes, ça vaut le coup de se donner un petit coup de pied aux fesses, ne serait-ce que pour le plaisir de se remettre au chaud après, et de se les réchauffer devant le poële. 

Bonne journée

Gwen