Eloge de la coupe menstruelle

Un petit article de promotion de la « Coupe de Lune », ou moon cup, diva cup…

Pour celles (ceux) qui ne connaissent pas, c’est une coupe en silicone que l’on introduit dans le vagin afin de recevoir le flux menstruel. Elle se remplit, on la vide, on la rince et on la replace. Elle dure des années et basta les serviettes hygiéniques (même bio, lavables…) tampons ou autres. C’est, pour moi, l’outil le plus pratique et le plus confortable. On peut la garder toute la nuit, elle se change moins souvent qu’une serviette.

Le moyen le plus satisfaisant pour moi de vivre ses règles

Le moyen le plus satisfaisant pour moi de vivre ses règles

 

Les avantages :

– Ecologiques, quelle économie par rapport aux serviettes et tampons que ce soient pour la fabrication, les déchets, les emballages….

– Santé : plus de produits chimiques nocifs pour l’intimité.

– Facilité d’utilisation, ne prend pas de place, même en voyage.

Il est intéressant de noter que la moon cup a vu le jour en même temps que les tampons, vers 1930, bizarrement elle n’a pas été plébiscitée…

 

 

Utilisation :  il suffit de la replier en deux, on la tient avec 2 ou 3 doigts pour l’introduire dans le vagin (la position la plus simple : debout, un pied posé sur un tabouret ou le rebord de la baignoire), on la laisse s’ouvrir en la faisant tourner, c’est important pour qu’il y ait un effet ventouse avec les parois du vagin.

Plier la moon cup en deux en la tenant avec deux doigts

Plier la moon cup en deux en la tenant avec deux doigts

 

Si elle est correctement posée, il n’y a pas de fuite, et on ne sent rien. Quand on veut la vider, on attrape la petite tige, on vide on rince, on la repositionne. Et si vous êtes dans des toilettes conventionnelles, il suffit de prévoir votre bouteille d’eau.

Quand les règles sont terminées, on la fait tremper dans de l’eau avec quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree ou lavande et on la range.

 

 

 

 

 

Et c’est de plus pour moi un outil de reconnection à son cycle, sa féminité et son intimité.

Pour moi, vider ma coupe est un vrai petit rituel, en toute simplicité, une manière d’être en contact avec son vagin. La reconnection à son féminin passe par des actes très concrets dont celui-là.

Je trouve magnifique ce sang rouge profond, je prends le temps de le regarder, de l’apprécier, et quand je le vide, je l’offre, en conscience. Je prends grand plaisir à aller le vider dehors, en un endroit choisi, parce que ce sera le bon endroit et c’est un moment de partage et de connection très important. Mon sang finit aussi dans les toilettes sèches où il ira enrichir le compost ou bien dans le lavabo ou la baignoire et là ce sera dans la phyto épuration.

Mais dans tous les cas, il sera recyclé et redonné à la nature.

Coupe à vider

Précieux flux menstruel

 

Un rituel à s'approprier

Un rituel à s’approprier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut aussi récupérer le sang pour en faire des « mixtures » pour le jardin, les plantes vertes …

 

Et puis avec la coupe, on est obligé d’être en contact avec notre intimité, voire même de toucher ce sang.

Les règles sont souvent vues comme un mauvais moment à passer, un processus  qui fait suer, alors que c’est le moment où les femmes sont le plus fortes énergétiquement parlant. J’en reparlerai dans un prochain article, y compris de l’utilisation du sang des règles.

Retour à la terre

Une offrande pour la terre et pour moi, connection…

Pour compléter, voici les liens vers les sites diffusant les moon cup ainsi que de l’information.

une selection de diva cup sur amazon

Une sélection de Mooncup sur amazon

8 réflexions au sujet de « Eloge de la coupe menstruelle »

  1. Coucou
    Bravo pour ce site merveilleux mais de ta vie surtout, quelle belle femme tu es ! Si tu vois ce commentaire et si une autre manière encore plus naturelle que la moon cup t’intéresse fais moi signe 😉 on peut tout à fait se passer de tout artifice.
    Je t’embrasse fort magnifique libellule et merci de tout coeur pour ton partage

    Claire

      • Coucou Gwen, je reviens par chez toi car je ne te le cache pas tu as été source d’inspiration pour moi, tu m’as permis d’oser retrouver le chemin de moi-même, libre , sorcière, sauvage, reliée à la Terre profondément. Depuis je suis maman d’un pt’it boy (il a 20 mois), je fais mes potions et mes remèdes, je cueille les plantes sauvages que je connais.
        Juste quelques mots pour un grand merci encore de ce que tu partages, ça n’ a pas de prix 😉 et quelques compléments si tu as envie :
        pour la symptothermie « vivre sa fertilité naturellement « Mylene Clichy, petit et complet, ça devient un jeu d’enfant
        pour les lunes : le libre flux instinctif qui est le principe de simplement laisser son corps contenir et lacher les flux, qd c’est le moment c’est juste presque comme une envie d’uriner. (pour moi comme je n’ai pas encore de rééducation du périnée ça marche super en dehors des deux premiers jours, donc cup avant et ensuite rien) on trouve des vidéos et des articles ds le chou brave.
        Et aussi à propos du cycle féminin : maitie trelaun pour comment vivre son cycle et adapter ses activités aux énergies en présence pour vivre en lacher prise et en efficacité maximale à la fois. (sites et livres)
        Coté sexualité féminine… l’oeuf de jade … une petite info qui peut t’intéresser. Aussi appelé yoni egg. Karine Nivon a fait un interview avec Maitie trelaun où elle en parle.
        Voilou, à défaut de « te rendre la pareille », quelques petits trésors que je partage volontiers avec tes lectrices et toi.

        Je t’embrasse fort

        Claire

        • Merci beaucoup Claire, pour ton retour qui me touche beaucoup et tes partages. L’oeuf de jade, oui, j’utilise, un très bon outil, et merveilleux objet pour remettre de la conscience dans le vagin, par différents exercices.

          je t’embrasse aussi et plein de bonheur avec ton petit

  2. Ping : Potion magique pour le jardin | Jardin extraordinaire

  3. Wahhhh, je n’avais jamais vu de connexion aussi intense avec la nature par ce biais-là !
    J’avoue être fan, fan, archi-fan de la coupe menstruelle, mais je ne voyais pas cela comme une telle communion avec la Nature.
    Je suis bluffée, là… merci de m’avoir apporté ce nouvel éclairage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.