Gelées de fleurs

 

un tea time au parfum de roses

un tea time au parfum de roses

Une manière de prolonger et déguster les fleurs dont le printemps nous comble, les transformer en gelées, sirops, limonades.

Tous les ans si je peux, je le fais avec l’accacia, le sureau, la rose.

Pour la rose, j’utilise les roses les plus anciennes du groupe gallique, qui ne fleurissent qu’une fois mais au parfum renversant, elles sont utilisées depuis des siècles pour la parfumerie comme la Rose de Provins connue dés l’antiquité et beaucoup cultivée du XVe au XVIII,

roses_004

Une rose toute simple

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Rose de Damas

Un buisson couvert de roses claire qui embaument l'air

Un buisson couvert de roses claires qui embaument l’air

et ses hybrides, Trigintipétala, cultivée en Bulgarie pour la production d’essence de rose, Centifolia, Mousseuse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Rose Rugueuse,  parfoistrouvée sous l’appellation ‘Rosier du Japon’,  originaire d’Asie de l’est, qui arrive en Europe à la fin du 18e siècle, remontante et qui donnera en fin d’été des cynorondhons énormes, plein de vitamine C utilisables aussi en confiture ou autres.

roses_002

Elle fleurit tout l’été

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et une autre rose ancienne, donnée par ma copine Cath, dont j’ignore le nom mais qui embaume et croule sous les fleurs aux pétales sérrés.

roses_001

Oyounie y enlève les fleurs fanées

roses_003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici ma recette de gelée que j’applique aux autres fleurs (accacia, sureau, monarde par exemple) mais aussi à la verveine, la menthe, .. pour varier les plaisirs. Après avoir tatonné, j’ai mis au point  ces proportions,  qui me conviennent, pour la texture et le goût et en mettant le moins de sucre possible sans que cela nuise à la conservation.

Elles se sont gardées jusqu’à deux ans pour celles que j’ai retrouvées au fond d’un placard. Sinon de toute façon, la conservation n’excède pas un an pour cause que les enfants et les grands adorent !! C’est un peu un parfum de paradis à laisser fondre dans la bouche, sur des tartines, dans le yaourt, sur des gaufres. On peut aussi s’en servir sur une glace….

Cueillir les pétales ou inflorescences, j’en mets pas mal pour plus de parfum. Il est souvent conseillé d’enlever la base blanche des pétales de rose qui donneraient de l’amertume, je ne l’ai pas remarqué quant à moi ; peut être cela concerne-t-il les roses plus modernes.

gelée de fleurs_002

C’est ma maman qui s’est chargée de la cueillette et du tri des pétales, merci à elle;

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mettre dans un faitout et  couvrir d’eau bouillante, laisser infuser jusqu’à 3 jours dans un endroit pas trop chaud.

gelée de fleurs_003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je filtre pour mesurer la quantité d’infusion et j’y rajoute 700g de sucre par litre, bien faire dissoudre et rajouter (au choix) les pétales, j’aime leur texture, mais on peut aussi faire une gelée lisse.

Je mets de l’agar agar en poudre pour faire prendre. Je le mesure par rapport à la quantité d’infusion sans le sucre, et je compte 4g par litre d’infusion.

Il faut le soupoudrer à la surface, à froid et mélanger, puis chauffer, compter 5 minutes d’ébullition. Mettre en pots bien propres à chaud, avec des couvercles ébouillantés et retourner le pot. (Ne pas oublier de les remettre à l’endroit sous peine d’avoir la gelée collée au couvercle !!).

Voilà, une belle étiquette, un cadeau à se faire ou à partager.

gelée de fleurs_004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le sirop, même recette : une  infusion, on y  rajoute le sucre, (700g par litre), et on porte à ébullition douce  une dizaine de minutes, mettre en bouteille à chaud.

Délicieux en kir également, royal du coup !!

Alors, plantez  des rosiers et à la cueillette !!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.