Pesto sauvage

Encore une recette simple et délicieuse qui peut agrémenter d’autres préparations : sur la base du pistou ou pesto provençal qui utilise le basilic, voici le pesto sauvage.

Il y a plein de variantes possibles, soit en mélangeant les plantes soit à base d’une seule. Le pesto d’ail des ours est bien connu, il est de saison aussi.

pesto-coriandre-fenouil_001

Coriandre et fenouil

Pour ma part, je fais souvent pesto d’orties, pesto de fenouil et/ou coriandre et/ou persil.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici une recette mixte :

Ici nous avons un mélange de plantes. Elles sont récoltées dans un endroit propre et non pollué. Elles sont triées et lavées.

pesto fete_001

Orties, fenouil, alliaire, ail des ours

pesto fete_002

L’Alliaire, caractéristique avec ses feuilles en forme de coeur, elle monte à fleur en ce moment, celles-ci sont bien sûr comestibles et délicieuses en salade.

ortie cueillette_001

L’ortie dont je cueille les 4 feuilles du haut de la tige.

pesto fete_003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les autres ingrédients sont de l’ail (plus ou moins selon le goût), des graines tournesol ici, mais ce peut être noix, amandes, … on peut très légèrement les torréfier pour en faire ressortir le goût, de l’huile d’olive première pression à froid, du sel. On peut ajouter comme dans le pistou, un fromage très sec de chèvre ou vache ou parmesan.

pesto fete_004

On broie le tout, cru au blender ou robot. Si on n’a pas, on hache finement toutes les herbes au ciseau et on pile dans un  mortier avec l’huile, ça n’ pas la même texture, mais c’est aussi excellent. Pour la quantité d’huile, c’est selon votre goût, il en faut quand même suffisamment pour que les plantes soient bien imprégnées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après on s’en sert en toast tous simples, ou sur des tartines passées au four avec fromage, saumon, tomates…. Dans des pâtes ou en accompagnement de céréales, dans des lasagnes ou un gratin…

pesto fete_009

Les enfants l’apprécient !

pesto fete_005

 

ortie 2016_004

Toasts au fromage frais et/ou saumon, passés au four.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a l’avantage d’avoir la plante crue, donc très nutritive, un bon moyen pour manger l’ortie!

Il peut se garder au frigo quelques jours. On peut aussi le congeler sans problème, ce que je fais quand j’ai une grosse quantité de plantes à traiter.

Voilà, faites vos essais et vous m’en direz des nouvelles ! 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.